Now Reading:

Adidas se lance dans la dépollution des océans

Qui a dit que la mode et l’écologie n’étaient pas compatibles ? Certainement pas Adidas qui, le 29 juin dernier, a prouvé au monde entier qu’il était possible de joindre l’utile à l’agréable : en partenariat avec des organisations environnementales, la célèbre marque a annoncé la création de toutes nouvelles chaussures entièrement constituées de matières recyclées

Bien décidée à participer à la dépollution des océans, la marque aux trois bandes s’est en effet lancée dans un projet un peu particulier : réalisées à partir de déchets plastiques récupérés en mer par l’association The Sea Shepherd Conservation Society au cours d’une expédition de 110 jours, les nouvelles sneakers d’Adidas, si elles étaient produites en grand nombre, contribueraient à réduire la pollution des fonds marins.

« Quelque chose de vraiment cool »

Officiellement partenaire de l’organisation Parley for the Oceans depuis le 20 avril dernier, Adidas espère sensibiliser d’autres fabricants de chaussures et, plus largement, l’industrie de la mode qui, selon elle, ne se montre pas suffisamment concernée par l’avenir de la planète : « Ceci n’est pas un plan, c’est une action », confiait récemment Eric Liedtke, membre du conseil exécutif de la marque. « Nous avons créé ça pour montrer ce dont nous sommes capables en réfléchissant ensemble et en coopérant ». Une initiative saluée par Cyrill Gutsch, fondateur de Parley for the Oceans : « Nous sommes extrêmement fiers qu’Adidas nous rejoigne pour cette mission en exploitant ses forces créatives, afin de montrer qu’il est possible de transformer le plastique des océans en quelque chose de vraiment cool. »

Des sneakers presque comme les autres

Un design graphique, des couleurs tendance et un look stylé, le nouveau prototype d’Adidas n’a rien à envier à ses ainés ; il a même mieux à offrir ! Tissées à partir de fils et filaments issus de filets de pêche jetés illégalement dans l’eau, ces sneakers permettent d’éviter le gaspillage : pas besoin en effet de découper de motifs spécifiques, comme pour la plupart des chaussures, et donc de perdre de la matière… De petites merveilles qui ne sont pas encore à vendre mais que la marque espère commercialiser dans le courant du premier trimestre 2016 ! A noter qu’Adidas ne compte pas s’arrêter là et prévoit de lancer une collection de vêtements réalisés de la même façon, à l’instar de Pharrell Williams et G-Star RAW, à l’origine de RAW for the Oceans !

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".