Now Reading:

AWOL ERIZKU capture l’Afropunk

Awol Erizku est un jeune vidéaste et photographe fraichement émergent, enfant prodige du milieu artistique actuel New Yorkais.

Dédiant sa démarche artistique à la représentation contemporaine de sa ville (New York), de son quartier (Le Bronx), et de sa culture (africaine), il base son regard et son travail sur l’iconographie urbaine métissée. A travers ses séries photographiques, Awol Erizku s’amuse à défier l’art du portrait académique, de ses codes picturaux à ses canons de beauté, en y apportant une fraicheur inédite. Libre, décalé et engagé, Awol Erizku adopte une esthétique hybride, emprunte de références classiques, tribales et contemporaines.

Bien plus qu’un simple évènement musical, le festival Afropunk est un véritable espace d’échanges artistiques autour de questions sociétales, identitaires et politiques touchant la culture afro américaine. Visant à bousculer activement le débat social infiniement brûlant et un imaginaire collectif cloisonné, le festival milite activement depuis 2005 pour un monde éveillé en quête de progrès. A la manière d’un documentaire anthropologique et modeux à la fois, c’est dans cet espace de revendication, d’expression artistique et stylistique qu’Awol Erizku immortalise visages, tenues et coiffures des membres du mouvement, dans un shooting débordant d’énergie et de créativité. Kaléidoscope de twists, locs, boucles, ondulations, couleurs et tressages, le travail présenté ici se lit comme un look book pop digne d’une fashion week urbaine extra stylisée, focalisée sur la chevelure afropunk de l’affranchi.

Crédit photo : Awol Erizku pour Vogue

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".