Now Reading:

Ben Wilson : t’aurais pas un chewing-gum ?

En règle générale, le street art se veut plutôt monumental : s’installant sur des pans de murs entiers, il ne demande qu’à être vu du plus grand nombre. Un principe que n’a pas suivi Ben Wilson, auteur d’œuvres urbaines petites par la taille mais grandes dans l’originalité.

Sculpteur sur bois de formation et artiste de rue par passion, Ben Wilson, 52 ans, est un bien curieux personnage : marchant le plus souvent les yeux rivés sur le sol, il s’allonge ensuite sur celui-ci des heures durant afin d’embellir les rues d’une façon bien étonnante. Né d’un père artiste, cet originaire de Cambridge a toujours évolué dans un univers créatif et a en effet décidé de dénoncer certains comportements contemporains par le biais de son art : ressentant un vif dégoût pour les déchets industriels, les détritus urbains et la pollution, il s’est lancé dans la peinture sur chewing-gum !

Depuis 1998, Ben Wilson arpente donc les rues du Royaume Uni et d’Europe dans le but de débusquer les trop nombreux chewing-gums mâchés jonchant nos trottoirs. La raison ? Pour les transformer en de minuscules œuvres d’art. Allant de 2h à trois jours de réalisation selon les ouvrages, les créations miniatures de l’artiste avoisinent aujourd’hui les 10 000 pièces ! Un projet étonnant baptisé Chewing Gum Art, par le biais duquel Ben Wilson cherche à montrer du doigt les désagréments que l’Homme s’inflige à lui-même au quotidien : pollution, ordures, négligence, autant de points négatifs inhérents à la société actuelle que l’artiste souhaite d’avantage pointer du doigt. Ainsi colorées et bariolées par celui qu’on appelle désormais le « chewing-gum artiste », les vieilles pâtes à mâcher écrasées sur le bitume se voient offrir une nouvelle vie et, grâce à leur relooking, attirent inévitablement le regard des passants ; une bien jolie façon d’embellir le monde tout en sensibilisant ses habitants !

Crédit photo : Rahid1

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".