Now Reading:

Bordeaux ouvre son nouveau stade

«Léger et ouvert»,  voilà comment le nouveau stade de Bordeaux a été imaginé par ses architectes Herzog et De Meuron. Célèbres pour leur esprit prescripteur et leurs concepts forts, le duo d’architectes Suisses offre au lieu une véritable rupture stylistique, pour le plaisir du jeu, et des yeux.

Par la forme d’abord, épurée et légère, marquée par une canopée rectangulaire posée sur une forêt de poteaux, le tout radicalement blanc, monochrome. «Ces angles droits et ces colonnes, c’est une façon de reprendre les codes du classicisme comme dans un temple grec mais en les détournant» expliquent les architectes. Dédié à l’évènement sportif, l’espace a surtout été imaginé pour le spectateur, dont l’expérience a été repensé dans sa globalité. Avec de grands escaliers intégrés aux 645 colonnes, ce stade nouvelle génération brouille les frontières entre intérieur et extérieur. Cette fusion génère une accessibilité plus fluide et une circulation intelligente vers le centre nerveux du lieu, l’enceinte du stade dénommée le «bol», aux 42000 places à la visibilité optimale. Ce nouveau colosse se démarque également par une intégration paysagère poussée, conçue par le paysagiste Michel Desvigne. Pas moins de 600 arbres ont été plantés pour créer de l’harmonie et «former un vestibule végétal pour apaiser les gens».

Un nouveau temple sportif donc où il fera bon d’assister aux matchs du FC Girondin désormais résident, et qui prévoit d’ores et déjà d’acceuillir des matchs de l’euro 2016, ainsi qu’une série d’autres évènements riches et diversifiés.

Avec un concept architectural unique en son genre, ce stade pourrait bien être un nouveau lieu de référence pour l’architecture contemporaine, tout en apportant une énergie forte à la ville de Bordeaux et à sa future activité sportive.

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".