Now Reading:

Confessions : 10 questions à TWRR

Si leurs premiers morceaux lorgnaient déjà vers l’electro-pop, avec un ton naïf et décalé, le duo TWRR (pour Total War) se laisse dorénavant aller à la nostalgie et à la rêverie. Mais il arrive que sur ces plages planantes se fracasse une pluie de beats, chaude et salvatrice.

Récemment signés en édition chez Warner Chappell, en vue de l’enregistrement de leur prochain album qui sortira courant 2016 chez HRCL records, Kiki et Guigui, alias Benjamin et Guillaume, sont désormais deux trentenaires qui ne cherchent qu’à vous étreindre, les yeux embués, entre deux roulades.

Ils répondent à quelques questions pour TRENDS. Confessions.

 

TRENDS Periodical : Ta vie rêvée ?

« wanna live naked sleep and play drums »

TP : Ton plus grand regret ?

Ma réponse concernant la question un.

TP : Tes obsessions ?

Obsédé par le fait qu’on soit éclairé par une énorme boule de feu dans le ciel et que tout le monde trouve ça normal.

TP : Ton disque de chevet ?

Blue album de Weezer

TP : Ton idéal masculin/féminin ?

Riyoncé

TP : 3 personnalités que tu réunirais pour dîner ?

Kurt cobain, Obama et Philippe Marsaud

TP : La personne célèbre qui t’a le plus inspiré dans ta vie ?

King Uszniewicz

TP : Ta phrase de chanson / réplique de film favorite ?

« This is the first day of my life, i’m glad i didn’t die before i met you » ou alors « all i want for my birthday is a big booty hoe »

TP : Qui étais-tu dans une vie antérieure ?

Un ourang outan très serviable. Je savais faire préparer le café et faire quelque tours de passe passe pour amuser la galerie.

TP : On termine simplement : fais nous une citation mémorable, la, tout de suite.

Où est pierre ?

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".