Now Reading:

Daan Botlek ou l’incroyable évasion

Dans l’univers du street art, chaque artiste a une façon bien à lui d’appréhender le monde qui l’entoure. Jouer avec les imperfections, mettre en valeur un patrimoine ou défendre une cause sont ainsi autant de manières de s’approprier les lieux. Daan Botlek, lui, a choisi de raconter une histoire.

Mais attention, pas n’importe laquelle : reconnaissable grâce à un style qui n’est pas sans rappeler celui du grand Keith Haring, l’artiste / illustrateur néerlandais basé à Rotterdam met en scène d’étranges personnages anonymes et monochromes, nous dévoilant leur part d’ombre et leur face cachée. Des figures que l’on retrouve aujourd’hui dans « Escape from Wuhlheide », dernier projet en date du street artiste. Face au délabrement d’un palace abandonné à Berlin, Daan Botlek a en effet eu la bonne idée de faire évoluer ses silhouettes blanches dans les décombres, à la recherche d’une sortie de secours.

Représentées en 2D, ces formes humaines, prisonnières d’un monde en trois dimensions inconnu et inhospitalier, cherchent désespérément à fuir cet environnement où s’amoncellent ruines et débris pour rejoindre un endroit familier. D’une pièce à l’autre, ces « créatures » silencieuses s’enfuient alors, passant par les portes et les fenêtres, traversant les murs ou escaladant les bâtiments, à la recherche du portail salvateur marquant la frontière entre notre monde et le leur, se souciant peu de savoir si nous sommes toujours à leur poursuite.

Une incroyable évasion à découvrir sans plus tarder.

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".