Now Reading:

Défilé Givenchy, Confrontation de genres entre gothisme et gangs californiens

C’est dans un décor d’ancien entrepôt laissé à l’abandon que Riccardo Tisci accueillait ses invités ce dimanche 8 mars pour la présentation du tant attendu défilé Givenchy. Le vieux jukebox  qui traine dans un coin de la pièce, tout comme cette ancienne console d’arcades et ces vieux postes télé donnent le sentiment d’être au cœur d’un ancien temple du divertissement comme figé dans le temps.

C’est dans cette atmosphère qu’apparaissent les premières silhouettes aux inspirations à la fois tribales et gothiques. La teinte prédominante de la collection reste le noir, couleur chère au designer italien (qui impose d’ailleurs ce dresscode à tout son personnel), malgré quelques touches de teintes chaudes qui viennent adoucir le ton comme le bleu marine, le vert-bouteille ou encore le bordeaux. Les coupes sont un rappel à l’ère victorienne dont les codes furent repris et modernisés par le mouvement gothique dans les années 80.

« A Victorian-Chola girl », c’est ainsi que Tisci décrit la femme qui incarnera pour lui l’Automne-Hiver 2015/2016. Le directeur artistique de la Maison Givenchy depuis maintenant 10 ans est allé puiser son inspiration  auprès des cholas issues des gangs latinos californiens. Son souhait est d’imposer l’image d’une femme forte et assurée qui force le respect, cela se traduit par un make-up facial et des accessoires très marqués. Les mannequins portent toutes sur le visage des bijoux appliqués comme des tatouages et des piercings imposants sur le nez et autour de la bouche. La coiffure est, quant à elle, volontairement stricte, quasi sage, afin de créer un réel décalage mais aussi imposer une allure très élégante.

Riccardo Tisci a, encore une fois, réussi à confronter les opposés et créer des dualités improbables afin d’offrir à son public un spectacle toujours plus captivant. Un public par ailleurs très VIP pour l’occasion, composé, ni plus ni moins, que des célébrités les plus parlantes du moment. Entre Kanye West et sa chère et tendre, Kim Kardashian, ainsi que sa belle-mère, Kris Jenner, mais aussi Katy Perry ou encore Lady Gaga, s’affichaient également les acteurs Jared Leto et Jessica Chastain, mais aussi l’égérie des parfums Givenchy, l’actrice Amanda Seyfried.

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".