Now Reading:

El Curiot : entre folklore et fantasmagorie

Peuplé de figures humanoïdes et de personnages hybrides, le monde d’El Curiot regorge de couleurs chatoyantes et de formes géométriques, empruntant tant au lexique aztèque qu’au folklore mexicain. Partez à la découverte d’un univers à la croisée des genres…

Bien qu’il ait grandi aux Etats-Unis, Flavio Martinez, aka El Curiot, n’a jamais oublié ses racines mexicaines. Aussi à l’aise en atelier que dans la rue, le street artiste a toujours ponctué son œuvre de références folkloriques, conjuguant ainsi au présent l’art tribal aztèque et l’art traditionnel mexicain. Un patrimoine culturel qu’il explore d’avantage depuis son retour au Mexique en 2004 : « Grandir aux USA m’a, en quelque sorte, donné une culture mexicaine diluée. Je n’avais aucune idée de ce que je manquais. » Des influences qui, une fois redécouvertes, l’ont aidé à explorer d’avantage son thème favori, à savoir la frontière – si mince soit-elle – entre Homme et animal, mais aussi entre propriété et liberté.

Des entités mi-homme, mi-animal évoluent alors dans les microcosmes que crée l’artiste, vêtues de pelages chaleureux, de plumes multicolores ou de coiffes mixtes ; créatures aussi surréalistes que monstrueuses, irrésistiblement intrigantes et captivantes, bien cachées derrière des masques de dieux antiques. « J’aime penser que la Nature peut être représentée par des choses qui n’ont rien à voir avec notre réalité, explique le street artiste, mais qui ont en quelque sorte des éléments et des couleurs qui la représente majestueusement. » Spécialiste du détail et de la variété des tons, El Curiot sait en effet comment attirer l’œil du spectateur et le fasciner.

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".