Now Reading:

EVENEMENT : LE LOUVRE DONNE CARTE BLANCHE A JEFF MILLS

EVENEMENT : LE LOUVRE DONNE CARTE BLANCHE A JEFF MILLS

Jeff Mills, l’ancien gamin de Détroit aujourd’hui reconnu comme un monstre de la techno, prendra les commandes de l’auditorium du Louvre à l’occasion du cycle « Carte blanche » avec 4 dates à ne pas rater ! 

L'auditorium du Louvr

L’auditorium du Louvre

« Carte blanche » est un mix entre projection et concert, un mix entre patrimoine cinématographique et musiques actuelles, un mix entre deux arts distincts. Le projet débute en 2006 avec un autre grand nom de la techno en tête de proue, à savoir le français Laurent Garnier.  Ici, les musiciens n’ont pas pour but principal de faire taper du pied les spectateurs, leur boulot est de magnifier des oeuvres cinématographiques exhumées. En effet, depuis dix ans, 20 000 spectateurs ont assisté à la projection d’environ 500 films oubliés qui ont fait peau neuve grâce à la musique. Après Oxmo Puccino, Ibrahim Maalouf, ou encore Vincent Ségal c’est Jeff Mills qui a été choisi pour cet exercice artistique. Habitué aux collaborations surprenantes, on sait que ce papa de la techno n’aura aucun problème pour satisfaire l’oreille des mélomanes les plus aguerris. Il a entre autres joué avec l’Orchestre Philharmonique de Montpellier (on vous met un live en fin d’article), ce qui pourrait aisément faire passer l’envie à vos grands parents de dire encore une fois  « la techno, la techno, je t’en foutrais du boum boum ».

Pour résumer tout ça voici l’agenda détaillé :

  • 6 février, 20h30 : « When Time Split » – Jeff Mills et le pianiste russe Mikhaïl Rudy interpréteront en musique et en images une exploration d’un film inachevé d’Henri-Georges Clouzo intitulé L’Enfer.
  • 6 mars, 20h30 : « Life to Death and Back » – La projection du film réalisé par Jeff Mills sera divinisée par un live du réalisateur et par une chorégraphie de Michel Abdoul.
  • 10 avril, 20h30 : « The Last Storyteller » – L’invité de Jeff Mills sera un écrivain de science-fiction, David Calvo. Ils construiront ensemble leur propre voyage dans l’espace en s’inspirant du film Wunder der Schöpfung réalisé par Hanns Walter Kornblum. Le même film qui inspira Monsieur Stanley Kubrick pour 2001 l’Odyssée de l’espace.
  • 19 juin, 20h30 : « Exhibitionist 2» – Avec l’aide de deux musiciennes, Jeff Mills dissertera sur la technique musicale qu’il arbore quand il joue. Le tout avec des archives filmées.

 

L'auditorium du Louvre donne carte blanche au pionnier de la techno Jeff Mills à l'occasion des Duos éphémères pour son édition 2015.

Jeff Mills

« J’ai toujours pensé qu’il pouvait être intéressant de donner au public l’occasion de comprendre comment un set de DJ est conçu et programmé, et d’en suivre le processus dès le début. En 2006, cette idée m’a inspiré le projet d’un film accompagné d’un set, Exhibitionist. C’était un projet ambitieux, qui consistait à capter le DJ dans une quantité d’enregistrements filmés, des vues en plans rapprochés et en plans multiples qui montraient exactement ce que fait un DJ, comment il programme et joue la musique qui fait danser. Premier concept du genre, ce film a été accueilli de manière très positive, ce qui a permis à beaucoup d’autres films du même type de suivre. Exhibitionist 2 va encore plus loin dans la forme artistique et montre non seulement la façon dont un DJ se sert des dernières technologies, mais aussi comment il pense en temps réel pour créer, comment il travaille de façon spontanée tel un musicien qui joue d’un instrument acoustique ou un soliste qui pense des rythmes, ici et maintenant. C’est une occasion rare de voir comment les technologies de notre époque rendent les DJ plus libres, et donc plus créatifs ». Jeff Mills

Infos Pratiques :

 

Edouard Dissard

 

On vous laisse en compagnie du teaser :

 

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".