Now Reading:

Le hip-hop perd l’un de ses pères-fondateurs, Big Bang Hank du Sugarhill Gang

Le hip-hop perd l’un de ses pères-fondateurs, Big Bang Hank du Sugarhill Gang

Big Bang Hank, né Henry Jackson, briscard du SugarHill Gang, s’est éteint mardi aux prises d’un cancer à l’âge de 57 ans.
Le MC à la voix puissante composait avec Wonder Mike et Master Gee le trio du Sugarhill Gang. Le groupe bombarda le hip-hop à la face du monde entier en 1979 avec leur tube au beat funk « Rapper’s Delight », premier disque de rap « officiel ». Il s’en vendra plus de deux millions de galettes dans le monde.
Big Bang Hank emporte avec lui trois décennies d’histoire du hip-hop et expire dans la félicité d’avoir impulsé le rayonnement de tout un incroyable mouvement musico-culturel.

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".