Now Reading:

La mosquée futuriste du KAPSARC by HOK

Le célèbre cabinet d’architecte américain HOK, créé à Saint-Louis en 1955, s’est occupé des plans et innovations techniques de la mosquée du KAPSARC.

Le KAPSARC (King Abdullah Petroleum Studies and Research Center) est une institution à but non lucratif dédiée à la recherche dans les domaines énergétiques, technologiques et environnementaux. Son colossal centre de recherche, basé à Riyadh en Arabie Saoudite, abrite également une résidence dédiée aux personnes qui travaillent sur le site. Le quartier résidentiel de 200 habitations est doté d’infrastructures publiques telles qu’une bibliothèque, une piscine ou encore un bowling. « La cité radieuse » du Corbusier nous semble bien loin …

Le colossal centre de recherche KAPSARC à Riyadh en Arabie Saoudite

Le colossal centre de recherche KAPSARC à Riyadh en Arabie Saoudite

Aujourd’hui, Trends Periodical vous propose un focus sur l’étonnante mosquée du quartier résidentiel du KAPSARC.

L’édifice religieux est situé dans l’espace vert central du site. Les fidèles y pénètrent grâce à un pont transparent en verre qui relie un escalier flottant en pierre à l’entrée principale de la mosquée.

Un bassin peu profond entoure la bâtisse. Au moyen-âge on retrouvait cette technique de « douve » dans la construction des châteaux forts, elle permettait une protection supplémentaire en cas d’attaque. Ici, il n’en est rien, ce bassin est utilisé à des fins esthétiques puisqu’il réfléchit la lumière du soleil. Il émane tout de même de cet ancien procédé technique et symbolise la protection du lieu de culte.

L’apparence du bâtiment change selon l’heure de la journée. Les ombres du meneau se pavanent, sur la seconde façade de pierre intérieure, suivant l’exposition du soleil. En architecture le meneau est l’élément structurel vertical qui divise la baie d’une fenêtre ou d’une porte. Ici il agit comme soutien structurel, tel un cadre rigidifiant le vitrage de la verrière mais il a également été pensé de façon esthétique puisque le jeu d’ombres et de lumières lui est dû. La nuit, la mosquée prend l’allure d’une lanterne géante posée sur le sol.

Les quatre murs et le plafond sont enveloppés par la façade intérieure de pierre, construite dans la pure tradition du moucharabieh, elle permet elle aussi un jeu de lumière intense et saisissant pouvant faire penser à l’aéroport de Marrakech-Menara (lieu de tournage de l’Arnacoeur). 

L'aéroport de Marrakech-Menara

L’aéroport de Marrakech-Menara

Le moucharabieh est une sorte de grillage fait de motifs assemblés, il est utilisé dans le monde islamique et permet de voir sans être vu. Il favorise les jeux de lumière.
Dans le Coran on peut lire « Dieu est lumière ». Les architectes de HOK en charge du projet l’ont bien compris puisque toute la réalisation est basée sur la lumière.

Un minaret de 35 mètres de haut fait écho aux motifs de la façade et facilite les appels quotidiens à la prière.

En bref, un édifice religieux aux lignes épurées et futuristes qui ne passe pas inaperçu chez Trends Periodical ! On vous laisse admirer ces quelques clichés …

Edouard Dissard

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".