Now Reading:

La tête bien au frais : Kill J

Kill J shot me

Kill J fait forte impression depuis maintenant deux années. Abritée derrière une distance qu’elle maintient volontairement entre le monde et elle même, cette artiste danoise ne manque pas de ressource.

Si, à cause d’un cliché largement répandu et souvent vérifié, les pays du nord sont capable de nous offrir le meilleur de la pop, Kill J s’impose peu à peu comme une héritière de la culture de son pays d’origine. Mais n’allez pas croire qu’elle est du genre à rentrer dans les rangs, car c’est exactement l’inverse.

Kill J ne veut pas vous impressionner avec une utilisation massive d’une électronique ultra-dansante et ne comptez pas sur elle pour réchauffer les pistes de danse, parce qu’elle est plutôt du genre à se la jouer façon Elsa dans la Reine des Neiges.

Kill au pays des merveilles

Du coup, avec pas plus de 6 titres sorties entre 2013 et aujourd’hui, Kill J a déjà pu mettre en place son décors. Une espèce de Wonderland glacé, gagnant puis perdant ses couleurs aux rythmes des montées en puissances et des rechutes que la voix de Kill J emprunte sans arrêt. Les productions sur lesquelles elle évolue passe sans cesse du Up Tempo hip hop à l’hymne pop, le tout sans même entretenir l’illusion d’un effort.

Freak Pop Show

Ses influences ? Du hip hop et du R’n’B, c’est évident, de la Soul également. Mais c’est surtout un territoire de musique pop déviante et sauvage qui se retrouve embrigadé dans un enchevêtrement stylé et parfois électronique, au mépris des standards du bon goût.

Le résultat ? Une identité musicale unique, une marque de fabrique reconnaissable et un je-ne-sais-quoi qui se retrouve régulièrement à quelques doigts de virer complètement dans la musique freak à la Die Antwoord. Que ce soit pour célébrer une rupture, dénoncer un malaise ou camper le rôle de sans-cœur, l’artiste n’hésite pas à malmener son style et à s’attaquer à des productions ambitieuses, s’inscrivant presque en faux d’avec ses titres précédant. Ce n’est pas une absence de continuité, mais plutôt une vilaine volonté de nuire à tous ce que pourrait être ennuyeux.

Non, ne doutez pas, visualisez plutôt sa session live enregistrée avec Yours Truly.

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".