Now Reading:

« Basquiat, The Unknown Notebooks »

Non, nous ne connaissons pas (encore) toute l’étendue du génie Basquiat. Et tant mieux. 27 ans après sa disparition, le Brooklyn Museum dévoile en exclusivité huit de ses précieux carnets de notes jusqu’à présent restés secrets. Intitulée «Basquiat : The Unknown Notebooks», cette nouvelle exposition new yorkaise est à voir jusqu’au 23 août 2015.

Le texte et l’image ont toujours été complices dans le travail de Jean Michel Basquiat. Adolescent, il graffait déjà les murs du Downtown Manhattan de phrases à la rage intense et expressive. Sous son légendaire blase SAMO, Basquiat n’était pas qu’un artiste street, mais un véritable poète urbain. Implantée dans son Brooklyn natal, l’exposition reconstitue un voyage introspectif et intimiste dans les pensées d’un artiste qui mêlait instinctivement peinture et écriture. Ses esquisses et symboles fétiches associés à ses textes révèlent toute la dimension poétique et énigmatique de son oeuvre et la place majeure des mots dans son processus créatif.

Né en 1960 et mort d’une overdose à 27 ans, Basquiat a produit durant sa carrière météorique une œuvre monumentale : 600 toiles, 1500 dessins, ainsi que des œuvres mixtes qui l’ont très vite propulsé au rang de légende de l’art contemporain, dont la côte ne cesse encore aujourd’hui de monter. Grâce au prêt des carnets par le collectioneur Larry Warsh, l’exposition rend un hommage exceptionnel à cet « enfant du pays » parti trop tôt, mais dont le génie continue de surprendre, et de fasciner.

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".