Now Reading:

L’univers fantasmagorique de DHEAR One

Créatures étranges, membres décomposés et paysages fantasmagoriques tout droit sortis d’un univers inconnu : bienvenue dans le monde trippant – mais un peu flippant – de DHEAR One, jeune street artiste, peintre et illustrateur mexicain.

Tombé dans le graffiti alors qu’il n’était encore qu’un adolescent, DHEAR One s’est fait tout seul. Totalement autodidacte, il s’avère aujourd’hui être un artiste aussi talentueux que prolifique, tirant son inspiration de la Nature, des films de science-fiction, de ses nombreuses lectures ainsi que du travail de Moebius et Roger Dean. Membre actif de la scène surréaliste, DHEAR One se spécialise rapidement dans le développement de personnages étonnants, essayant à tout prix de déstructurer le corps humain. Naissent alors des créatures humanoïdes dont l’aspect rappelle plus celui d’une bactérie, d’une fonge ou d’un parasite que d’un être fait de chair et d’os, qui semblent directement sortir d’un vieux livre de biologie poussiéreux. Entourées d’un décor parfois psychédélique, parfois oppressant, ces figures fantastiques s’invitent partout en Amérique Latine, et se sont même récemment offert un petit voyage direction Berlin et Barcelone.

Qu’on aime son monde coloré et surréaliste ou pas, difficile de ne pas reconnaître le talent de DHEAR One, passé maître dans l’art de laisser parler son imagination débordante. Car comme il le dit lui-même, « peindre l’humain et le réel est ennuyeux ».

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".