Now Reading:

Marwane Pallas, cet homme à la tête de chou

Si la constitution intérieure de la noix ressemble à celle du cerveau, c’est aussi un élément riche en sérotonine indispensable au fonctionnement de nombreuses fonctions cérébrales chez l’homme. C’est la théorie des signatures.

« Le Similia Similibus Curantur », « Les semblables soignent les semblables ».

C’est à travers sa série d’auto-portraits nommée « The Doctrine Of Signatures » que le photographe français Marwane Pallas nous transporte dans sa vision artistique d’une pensée scientifique.

Photographe autodidacte exposé à New York, Miami, Londres ou encore Paris, il met en scène la relation étroite de l’origine de l’homme et de la nature à travers un jeu photographique poignant.

Le fruit est alors au cœur de la vie de l’Homme.

Le fruit de notre corps est un art.

La théorie des signatures est une dimension scientifique populaire importante durant le Moyen Âge. Elle stipule précisément que les objets de la nature ressemblant à la construction physique de l’homme, peuvent nous soigner.

Dans une dimension religieuse, il est indiqué dans les croyances musulmanes et chrétiennes que Dieu laisse des signes qui indiquent ce qui est bon pour l’Homme.

Une belle métaphore visuelle que Marwane Pallas  partage à travers son style singulièrement froid, épuré… lumineux mais si fruité…

Le photographe nous présente l’Être Humain :

L’Homme à la tête de chou,

Ô cœur acidulé

Ô teint de pêche,

né du fruit défendu…

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".