Now Reading:

Maya Hayuk : street art psychédélique

Hypnotique, envoûtant, fascinant, les adjectifs ne manquent pas lorsqu’il s’agit d’évoquer le travail de Maya Hayuk, street artiste américaine d’origine ukrainienne, aujourd’hui basée à Brooklyn.  Faites de formes et de couleurs, les œuvres de la jeune femme ne manquent pas en effet de captiver le spectateur.

Issue du mouvement Graffiti et Street art, Maya Hayuk réalise des peintures murales depuis son plus jeune âge. Une pratique qu’elle a su améliorer au fil du temps grâce à de nombreuses années d’études et des sources d’inspiration telles que le mouvement punk ou l’art traditionnel d’Europe de l’Est. Peintre, sculptrice, photographe ou encore écrivain, la jeune femme a surtout su se faire une place bien méritée au sein du monde – de moins en moins – masculin de l’art urbain, grâce à des réalisations impulsives et énergisantes.

Ultra-colorées et lumineuses – à la limite de la fluorescence, les créations de Maya Hayuk nous apparaissent tout d’abord comme si elles étaient vues au travers d’un kaléidoscope. Des œuvres psychédéliques nous faisant croire à des hallucinations qui, quand on y regarde de plus près, ne sont pas sans rappeler les codes de l’art traditionnel ukrainien et des mandalas. Compositions géométriques, le plus souvent symétriques, les réalisations de l’artiste réchauffent les murs où elles sont peintes de leurs couleurs chatoyantes, tout en respectant l’architecture des alentours : s’inspirant de l’environnement immédiat pour créer ses fresques, Maya Hayuk met également à profit l’enseignement qu’elle a suivi à l’école de peinture et de sculpture de Showhegan, dans le Maine. En résultent des pièces incroyablement vives et spontanées, mariant à la perfection des éléments issus de l’art populaire en provenance de son pays d’origine, et des techniques artistiques dignes des plus grands.

Crédit photo : Maya Hayuk 

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".