Now Reading:

Nick Smith n’a pas peur des Pantones…

Major de promotion et titulaire d’un master de design produit, Nick Smith, artiste britannique, s’est tout d’abord lancé dans le design d’intérieur. Une branche de laquelle il s’est envolé sept ans plus tard, pour satisfaire d’avantage sa fibre artistique !

Après sept années de bons et loyaux services, Nick Smith s’est en effet rendu compte qu’il avait fait le tour du métier et qu’il était temps pour lui de changer de cap. De designer d’intérieur il est donc devenu artiste, désormais libre de faire ce que bon lui semble, mais toujours très influencé par sa formation et son ancienne profession : s’il excelle dans la production de fausses publicités à la Warhol et dans la représentation de bateaux en mode Camouflage Dazzle, il s’est également lancé dans la reproduction d’œuvres mythiques avec l’aide du célèbre nuancier Pantone.

Outil largement utilisé par les graphistes, designers et décorateurs, le Pantone ne s’utilise jamais en tant que tel. C’est pourtant sur l’objet lui-même que se concentre Nick Smith pour réaliser ses toiles hyper pixellisées : de La jeune fille à la perle de Vermeer au tableau Le Fils de l’homme de Magritte, en passant par d’autres œuvres de Warhol, Munch, de Vinci ou Van Gogh, l’artiste britannique réinterprète les plus grands tableaux de la peinture classique et de la peinture moderne, en n’utilisant que les petites cases colorées du nuancier. Baptisée Pantone Art, la série compte à ce jour une dizaine de lithographies numérotées et signées, n’attendant que d’embellir le salon d’un collectionneur ! Des œuvres d’apparence abstraite, mais très facilement reconnaissables et extrêmement bien réalisées.

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".