Now Reading:

Painting With Lights : le street art 2.0

A la fin de l’année dernière, la ville de Marseille accueillait une exposition de street art un peu particulière. Orchestré par le street artiste Philippe Echaroux, le projet Painting With Lights – puisque c’est son nom – a en effet littéralement éclairé la cité phocéenne…

Photographe de formation, Philippe Echaroux, bien qu’il s’adonne volontiers au street art, est surtout connu pour son talent de portraitiste. Des clichés de célébrités connus dans le monde entier que l’artiste a souhaité détourner en les affichant sur les murs de sa ville natale. Mais pas question pour lui de se munir d’un pinceau ou d’une bombe aérosol. Pour réaliser ces portraits XXL, Philippe Echaroux a choisi d’utiliser son matériau préféré : la lumière.

Agrandis jusqu’à faire la taille d’un bâtiment, les visages de neuf artistes et sportifs marseillais, entre autres, se sont ainsi retrouvés projetés sur les façades de quelques-uns des principaux monuments de la ville, tels que le Palais du Pharo, l’abbaye Saint-Victor ou encore l’Hôtel de Ville. Une nouvelle forme de street art « propre », puisqu’il ne dégrade pas les lieux où il s’invite, qui a valu à Philippe Echaroux le titre d’inventeur du street art 2.0. Aussi éphémère qu’original, le projet Painting With Lights résulte en effet d’une démarche très personnelle de l’artiste, désireux de travailler sur un rendu de la lumière différent de celui qu’il capture d’ordinaire dans ses photographies.

Un projet novateur qui, depuis son lancement à Marseille, a su faire parler de lui puisqu’il s’est exporté dans plus d’une quarantaine de pays !

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".