Now Reading:

Pouya & Fat Nick : Nouveau son et présentation

Pouya et son poto de tous les jours Fat Nick nous lâche le titre ‘Hunnit Hunnit’. Une petite présentation en règle est nécessaire pour cerner les deux personnages. Respirez un bon coup, c’est parti !

Pouya & Fat Nick


Pouya, PouyaPOUYA ! Ce mec ne cesse de surprendre. Aux antipodes du faciès Rap, le ‘white MC’ en a pourtant dans le gosier. Il y a deux ans jours pour jours, Pouya Lil Pou se faisait connaître par un titre efficace, propre, où il exposait à la vue de tous ses capacités à rapper. Et bien lui en a pris, ‘Get Buck’ (ci-dessous) le propulse dans la case des rappeurs intrigants. Ceux dont on veut en savoir plus en se demandant ‘Mais bordel, qui est ce gars qui rappe..?!’.

Non sans rappeler quelques membres de Bone Thugs-N-Harmony dans le flow, le rappeur s’approprie leur style de rap tout en apportant sa touche sudiste. Originaire de Miami, Pouya n’hésite pas à se surnommer le ‘Baby Bone’, rien que ça.

Maigrichon, cheveux longs, visage tout mignon… Mais comme vous le savez, les apparences sont parfois trompeuses. L’adage s’applique à merveille pour Pouya. Ses rimes sont aussi fines que son corps. Kickant le micro avec une facilité déconcertante, le jeune rappeur a déjà pas mal de projets derrières lui. Comme sa dernière mixtape sortie en début d’année ‘South Side Slugs’ et qui est l’une des nombreuses tapes 2015 à écouter (et à télécharger gratuitement). Sans mentir.

Continuons sur les citations. Les opposés s’attirent pas vrai ? Quelques kilos en trop, dreadlocks, dents mal alignées… Fat Nick en impose et le mec s’en fout à un point que tu n’imagines même pas. Sans complexe, il pose ses gros tétons sur ta face comme il pose son flow sur des prod’, aisément. Sur le morceau ‘So What’ de la mixtape cité précédemment, il rappe avec Pouya pour un refrain éloquent : ‘I fuck your hoe last night so what?’

Fat Nick n’est pas non plus en reste concernant ses projets. Il y a deux mois, il sortait la tape ‘Fat Camp’ où l’on peut retrouver son entourage et donc Pouya. Dans un style cookin music mais tout aussi crazy, Nick est la où on ne l’attend pas, dans la cuisine. Et comme dirait Kaaris (le poète des temps modernes), tu bouffes ce qu’il te prépare. Un rap sauce pimentée qui fout le feu à ton palais (celui dans ta bouche, pas celui que tu espères avoir un jour).

Tous deux font partie d’un petit crew nommé Buffet Boys (avec Germ notamment et toute une clique de producteurs). Une bande de joyeux lurons qui font le tour des Etats-Unis pour diffuser leurs savoir-faire et faire bouger les foules. Tantôt en première partie de The Underachievers tantôt en tête d’affiche. Peu importe la façon, on attend leur venue en Europe avec impatience !


Très actif sur Twitter, Pouya et Fat Nick sont aussi sur SoundCloud. Découvrez leurs univers respectifs avec les liens que TRENDS periodical vous transmet gentillement juste en dessous. Enjoy !

Pouya : Twitter/SoundCloud

Fat Nick : Twitter/SoundCloud

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".