Now Reading:

Sean Price – Un dernier hommage

Sean Price – Un dernier hommage

Un de plus… La malédiction New-Yorkaise dirait-on. Big L, Aaliyah, ODB, Big Pun, Notorious BIG ou Capital Steez plus récemment… La liste de rappeurs/rappeuses décédés prématurément est longue, trop longue. On aimerait qu’elle s’arrête. Malheureusement, ce n’est pas le cas. Le hip-hop a perdu ce week-end l’une de ses plus belles étoiles. Sean Price s’est envolé vers d’autres cieux ce samedi 08 août 2015. Pour célébrer sa mémoire et son rap, TRENDS periodical revient sur sa carrière, le cœur lourd.


Tout commence en 1972, le 17 mars. Brooklyn, New-York. Sean DeJean Price est né. Celui qui va devenir par la suite Sean Price, Sean P ou juste P est un gros gorille dans la vaste jungle de Brooklyn. Petit à petit, il va grimper, grimper, grimper, jusqu’à être sur le toit de l’underground made in NY tel ‘King Kong’ sur l’Empire State Building.

C’est dans les années 90 que le rap lui titille les oreilles. Durant l’âge d’or du Hip-Hop, il va commencer à kicker comme bon nombre d’afro-New-Yorkais. Mais contrairement à la majorité, lui, Sean Price, a du talent. Par chance ou simple destinée, il va rencontrer deux personnes importantes pour sa carrière. Premièrement, celui qui va devenir son brother, son acolyte, son partenaire. Jamal Bush, ‘Rock’ comme il est surnommé, forme le duo Heltah Skeltah en 1994 avec ‘Ruck’, aka Sean Price. L’hommage du premier pour le second est éloquent :

You taught me so much!!! U protected me!! You Made me laugh…All the time. You inspired me. You said everything I thought but was to afraid to say!!! You made Me stronger!!! ‪#‎MyRightHand‬ ‪#‎TheYinToMyYang‬!!!‪#‎TheHELTAHtoMySKELTAH‬!!! I will never b the same!!! I love You And I Miss You My Brother!!!

Posted by Rock (of Heltah Skeltah) on dimanche 9 août 2015

En second lieu, il va y avoir Buckshot. Le rappeur et fondateur de Duck Down Music (qu’il a crée en 1994) entrevoit le potentiel des deux bonhommes et va faire signer le duo en 1995 sur son label. L’année suivante, le groupe pond un album qui mettra l’underground en ébullition, Nocturnal (player juste en dessous). Avec des sons comme Leflaur Leflah Eshkoshka ou Therapy, l’opus est considéré comme un classic et lance la carrière du groupe.

Dans la foulée, Heltah Skeltah renquille en accompagnant le supergroupe Boot Camp Clik sur l’album For The People. Ce dernier est en quelque sorte un échec malgré des ventes satisfaisantes. Les critiques ne sont pas à la hauteur du projet. BCC perd des fans. Cependant Ruck & Rock ne désespère pas et sorte en 98 Magnum Force via Heltah Skeltah. Moins travailler que le premier opus, l’album aura moins de résonance et c’est à ce moment ci que le duo commence à s’éloigner. Jamal a signé en solo, laissant Price en solitaire. Début de millénaire, Sean P décide de prendre du recul et arrête le rap durant un bon moment. Mais le rappeur va revenir plus déterminé que jamais.

Bien lui en a pris. Quelques années plus tard (2002), P revient avec le Boot Camp Clik sur l’album The Chosen Few. On peut apercevoir dans son flow, sa voix et ses nombreuses gimmicks qu’il n’est pas venu sommeiller. Rock n’est pas présent mais Sean P s’en fout. Il relance la machine, multiplie les projets (une mixtape en 2004) et sort ensuite Monkey Barz, un classic en solo (2005). Il y invite son poto d’Heltah Skeltah et l’album permet de relancer le label Duck Down ainsi que celle de Price. Le titre phare Onion Head est un succès. La mayonnaise prend.

Début 2007, le rappeur profite du nouvel élan pour partager sa musique. Le temps d’un nouvel album avec la clique Boot Camp que Mandela P, comme il se surnommait parfois, sort un opus. Jesus Price Superstar est son deuxième album solo. Les critiques sont bonnes, meilleures que son précédent album. Les chiffres ne mentent pas et P réalise une progression dans les charts. Sean Price confirme son rap, sa notoriété. Lors de la même année, il participe au nouveau projet du BCC Casualties of War et lâche une nouvelle mixtape Master P.

Et puis… la bonne nouvelle en 2008. Le duo Heltah Skeltah se reforme, vraiment. Après un court séjour en prison, Rock a une envie soudaine de tout flinguer avec son sbire de longue date. Un album qui sort juste après une mixtape de Sean Price plus tôt dans l’année. D.I.R.T. est le 3e album du duo. 10 ans après le dernier projet en commun. Cet album transpire le rap des bas fonds de NY.

L’année suivante, Price sort la mixtape Kimbo Price: A Prelude to Mic Tyson qui annonce l’album Mic Tyson donc. Ce dernier sera donc l’ultime album de Sean Price vivant, son dernier combat. Sorti en 2012, il va encore se hisser à des bonnes positions dans les charts et faire mieux que les précédents opus. Entre temps, il sort un projet avec Random Axe, un groupe créer pour l’occasion et qui réunit Sean P, Guilty Simpson ainsi que Black Milk.

Depuis 2012, le rappeur sortait quelques sons de temps à autre. Le MC devait sortir une mixtape en cette fin de mois d’août qu’il aurait dévoiler lors d’un show. La vie en a voulu autrement. Duck Down Music a confirmé que la mixtape sortirait tout de même.

Grand passionné de Comics, Price aimait insérer cette passion dans ses artworks d’album, dans sa musique et même dans la vie de tout les jours. Son profil Twitter est toujours affiché en tant que Gray Hulk . Les messages de soutien pleuvent sur le site au petit oiseau bleu. Le monde du Hip-Hop est en deuil et plusieurs artistes ont exprimés leurs condoléances :


TRENDS periodical tient à apporter son soutien à la famille, aux proches ainsi qu’aux milliers de fans touchés par le décès prématuré du rappeur Sean Price.

On retiendra sa voix inimitable, son flow inégalable mais aussi son humour toujours de mise, comme lorsqu’il se déguisait en Nardwuar en interrogeant Pharoahe Monch.

RIP SEAN P !

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".