Now Reading:

Sofles : quand le street art prend vie

Il y a quelques jours se déroulait l’édition 2015 de la White Night Melbourne, équivalent australien de notre Nuit Blanche parisienne ; un événement qui, comme chaque année, a attiré de nombreux street artistes.

Parmi eux se trouvait Sofles, un artiste muraliste d’origine australienne qui, pour l’occasion, a voulu se renouveler : « Le projet Graffiti Mapped de Sofles est un pionnier dans le genre muralisme animé et interactif », indiquent les organisateurs. « Il explore l’interconnexion existant entre le street art, la technologie et les réseaux sociaux ». Art éphémère par nature, le street art est en effet voué à disparaître, effacé par le temps ou modifié par d’autres artistes. Véritable collaboration entre l’environnement urbain et ses occupants, le street art évolue sans cesse, avant de se retrouver partagé sur le net. C’est cette métamorphose permanente qu’a voulu explorer Sofles au travers de Graffiti Mapped, parfaite combinaison entre street art traditionnel et vidéo 3D.

Une animation rendue possible grâce à un système de mapping video qui a impressionné et captivé les quelques centaines de spectateurs présents !

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".