Now Reading:

Sunday’s Street Art #8 : Nazrin Musayeva

L’œuvre présentée cette semaine ne sera pas sans vous rappeler l’excellent travail de Bordalo II, dont nous vous parlions il y a quelques temps. Poursuivant la même démarche citoyenne, Nazrin Musayeva s’est en effet servie dans les poubelles pour réaliser une fresque murale…

Originaire de Bakou, capitale de l’Azerbaïdjan, et diplômée de l’Académie des arts, Nazrin Musayeva s’est lancée dans un projet aussi long que laborieux : pendant deux mois, la jeune artiste, conceptrice/décoratrice de formation, a récolté divers détritus – des sacs plastiques pour la plupart – afin de leur offrir un nouveau visage. En découle Trash Train, une fresque sombre, dans laquelle on peut voir un train tomber d’un pont délabré, symbole d’une société qui ne respecte plus grand-chose et jette à peu près tout.

« Les déchets et sacs que j’ai réutilisés pour réaliser ce projet sont des matériaux très nocifs et dangereux pour la nature. Hors, les gens les utilisent et les jettent n’importe où sans même y penser. Cela provoque des dégâts considérables », explique l’artiste. « J’ai donc choisi de voir ces déchets comme un matériau à utiliser pour créer une œuvre d’art, leur donnant ainsi une nouvelle vie et, par la même occasion, assainir ne serait-ce qu’un peu l’environnement» Une façon comme une autre de tirer la sonnette d’alarme et de responsabiliser d’avantage les citoyens du monde.

Crédit photo : Nazrin Musayeva 

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".