Now Reading:

TĀLĀ invite Banks dans sa meute sur Wolfpack

 TĀLĀ une artiste à suivre

TĀLĀ, si vous ne la connaissez pas encore, est une artiste de la nouvelle scène londonienne et d’origine iranienne. Elle a vite su ce construire une identité sonique unique, jetant un pont entre une musique électronique underground et des accents de World Music, souvent tiré du Moyen-Orient. Avec une petite collection d’EP à son actif, elle a su capitaliser sur un retour largement positif venant de la blogosphère, mais aussi de la part d’autres artistes tel que Elrol Alkan ou encore How To Dress Well.

Aux côtés de Jai Paul, Ben Khan ou encore Shura, TĀLĀ fait partie de la nouvelle avant-garde londonienne qui n’hésite pas à donner des coups de pieds dans la fourmilière, en malmenant les notions de styles ou de genres musicaux.

Nord, Sud, Est et Ouest

Malika est le troisième véritable EP de TĀLĀ, après The Duchess et Alchemy. Elle y invite plusieurs guests dont la chanteuse anglaise Banks, laquelle sortait son premier album Goddess l’année dernière. Ensemble, elles signent une collaboration dynamique, sur laquelle les voix suaves des deux artistes tissent une trame complexe et ultra-vive. Wolfpack traite de la sensation d’appartenance à un groupe, lorsque nous sommes en relation et ceux, même malgré la distance.

Le titre demeure, quant à lui, la production la plus accessible d’un EP n’hésitant pas à bouscule les codes de la musique pop et électronique. Vous l’aurez compris, TĀLĀ est une artiste qui devrait faire pas mal de bruit, d’autant plus qu’elle prend le temps de réfléchir sur les différents types de développements musicaux séparant les mondes orientaux et occidentaux, un peu à la manière de Fatima Al Qadiri ! On écoute.

L’EP MALIKA est disponible ici.

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".