Now Reading:

YACHT, le groupe le plus cool du moment ?

YACHT, le groupe le plus cool du moment ?

YACHT est un duo musical au sein duquel Jona Bechtol et Claire L. Evans officient d’un commun accord depuis 2008 (avant 2008, c’est un projet solo de Jona). Très vite, le groupe développe une philosophie de pensée et se définit même comme un business s’articulant à 400% autour de la créativité.

Celle-ci à permit à Claire et Jona de s’exprimer en musique et dès 2009 ils sortent l’opus See Mystery Lights : un album mêlant les genres électroniques et pop indie, dans un tout occulte et mouvementé. Aujourd’hui, le duo est de retour avec un nouvel opus intitulé I Thought That The Future Would Be Cooler, une œuvre aussi critique que déjantée et positionnant YACHT, comme l’un des groupes les plus cool de la terre. Retour sur les points clefs, permettant à Jona et Claire de culminer au sommet de la culture pop post-moderne.

1. YACHT est un mode de vie

Pour Claire L. Evans et Jona Bechtol, YACHT est un mode de vie se basant sur la poursuite du bonheur au travers de la créativité et des interactions avec une audience. Mieux encore, YACHT se propose de redéfinir toute une panoplie de mots (« je »devient « le collectif ») et met en place un système replaçant les libertés individuelles au centre de nos existences. Vous l’aurez compris, le groupe ne se borne pas à vendre seulement de la musique, mais propose également un système de valeur alternatif, dénonçant l’individualisme ou encore le flicage mis en place par nos sociétés, comme avec la NSA.

2. Claire L. Evans connait un tas de choses

Arrivée aux États-Unis à l’âge de 6 ans, cette franco-anglaise n’est pas qu’une musicienne, ce qui explique en partie pourquoi YACHT à tendance à se développer dans un tas de direction. En effet, elle est également une journaliste spécialisée sur les questions de sciences fictions et de féminisme, des sujets qu’elle traite avec précision dans les colonnes de Motherboard pour Vice Media, The Guardian ou encore Grantland. Très productive, elle participe également à de nombreuses revues scientifiques et autres expérimentations artistiques traitant inlassablement de son véritable sujet de prédilection : le futur.

3. Jona Bechtol télécharge des logiciels de musique et il l’assume

Jona, lors d’une interview avait avoué pirater certains logiciels de production musicale telle qu’Audio Damage. Dans la foulée, l’artiste reconnaissait participer au cercle vicieux du piratage tout en s’interrogeant sur la possibilité d’être une mauvaise personne à cause de cela. La petite histoire veut que la société éditant Audio Damage s’en soit violemment prise (via internet) à l’artiste, en guise de représailles. Il a depuis pu s’acheter les logiciels dont il a besoin, même s’il défends encore assez régulièrement les libertés liés à internet en offrant des titres en téléchargement gratuit ou en militant pour un WiFi généralisé et gratuit.

4. Ils ont lancé le site « Kanye.am »

Souvenez-vous, en février 2015 Beck remportait le Grammy de l’album de l’année, au nez et à la barbe de Beyoncé. Passablement irrité par cette victoire/défaite, Kanye West avait prononcé cette phrase mémorable discréditant Beck : » Beck needs to respect artistry and he should have given his award to Beyoncé. » Quelques jours après, YACHT mettait en ligne l’excellent site Kanye.am, sur lequel le rappeur vous apprend si vous êtes un réel artiste ou non !

5. Le duo a repris une vielle chanson de Brigitte Fontaine

En 1969 l’artiste française enregistrée à Chicago avec Areski Belkacem et The Art Ensemble of Chicago l’album Comme à la Radio. C’est un titre surréaliste, presque mystique et qui pour certains, positionne l’artiste à l’avant-garde de l’avant-garde puisqu’elle est presque en train de rapper. En 2012, YACHT ressuscite le titre et bouleverse sa rythmique psychédélique pour en faire un titre électro perché et ultra-dansant !

6. Los Angeles

Basé à Los Angeles, mais originaire de Portland (Oregon) le duo à développé un amour inconditionnel pour LA. Même l’album Shangri LA (le LA étant possiblement une référence à Los Angeles) Claire affirme « If I can’t go to heaven, let me to go L.A. … Shangri-La, la-la-la-la. » Mieux encore, le dernier opus du duo I Thought That The Future Would Be Cooler, positionne également Los Angeles au centre de leur petit univers en lui dédiant le titre et la vidéo L.A. Plays Itself. D’ailleurs dans ce même clip, le duo utilise des panneaux de signalisations jaunes typiques à la ville. De plus, YACHT a également développé une application pour smartphone, 5 Every Day, offrant 5 bonnes idées de choses à faire chaque jour à Los Angeles ! Bref, c’est l’amour fou.

7. Leur dernier album est une œuvre intelligente

L’opus I Thought That The Future Would Be Cooler s’inspire autant de notre futur immédiat (autrement dit le présent) qu’il le dénonce. Les politiques de surveillance, les réseaux sociaux ou encore notre soif inextinguible de divertissement, sont autant de sujets que le duo aborde sans détours. Sauf qu’à la place d’être moralisateur, YACHT joue les cartes du second degré et de la musique endiablée. Et même les méthodes de communications utilisées pour annoncer l’opus démontrent une certaine originalité : des centaines de fax archaïques ont été envoyé à des fans et le titre L.A. Plays Itself n’était à la base écoutable que pendant les pics de fréquentations d’Ubber !

Malgré tout, ce qui charme chez ce duo détonant, c’est bien la musicalité. Un cocktail surprenant liant pop-rock, électro et disco sous une couche de futurisme légèrement ringard. C’est aussi charmant que rafraichissant, quand le tout n’est pas déconcertant. L’originalité, mais également l’aspect fort et tranché des propos tenus et entretenus par le duo, leur dessine une identité unique et brillante. Mais surtout, l’album traite d’un futur qui n’a pas eu lieu et n’aura peut-être jamais de consistance, puisque nous vivons déjà une époque fondamentalement différente. Bref, il est temps de s’écouter tout ça !

L’album est disponible juste ici.

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".