Now Reading:

Le faste des décors des défilés Chanel

Karl Lagerfeld a encore une fois frappé très fort, une plage en plein Paris pour un défilé à couper le souffle de par sa beauté, et de son originalité. Avec ces scénographies sorties de l’ordinaire, Karl Lagerfeld a encore une fois remporté un franc succès.

De la haute couture au prêt-à-porter en passant par les collections croisière et celles des métiers d’art, Karl Lagerfeld, depuis 1983 continue de nous surprendre. Retour sur les plus beaux décors qui ont marqués les esprits.

 

Le grand palais comme terrain de jeu

En effet, la magie des décors Chanel a « commencée » en 2008 avec le défilé haute couture printemps-été avec une pièce emblématique mise à l’honneur, au cœur du défilé, de manière démesurée, exagérée.

La veste en tweed, revisitée de manière à surplomber tout le défilé, est placée en position de suprématie. « Vous savez, cette veste en tweed, celle que tout le monde veut toujours voir ; moi, je m’amuse à en réviser les proportions. » annonce Mr Lagerfeld la vieille du défilé.

Le lendemain, sur le podium Chanel, « LA veste» monumentale, sous la verrière du Grand Palais, haute d’une quinzaine de mètres.

Chanel : mesures et démesure

La démesure se poursuit avec le défilé automne-hiver 2009, surplombé par un carrousel géant, sur lequel, les mannequins défilent. Toujours sous la verrière du Grand Palais, du jamais vue dans le monde de la mode, la presse et le public saluent la créativité de l’iconique Karl. Le carrousel remplit d’objets rappelant immédiatement Chanel, les perles, le sac 2.55, la veste.

Le directeur artistique semble avoir trouvé le moyen de mettre à l’honneur les pièces iconiques de la marque, tout en présentant ces nouveautés.

Au défilé haute couture automne hiver 2009-2010 il choisit encore une fois un produit emblématique, le parfum n°5 qu’il poste au milieu de son défilé. Le clou du spectacle, la mariée pièce considérable du défilé, sortie d’un flacon de parfum.

Toujours dans les tons classiques, noir et blanc qui sont emblématiques de la marque, durant ces années Karl garde ce fonctionnement avec une pièce iconique à l’honneur, toujours de manière disproportionnée pour impressionner bien sûr, mais surtout pour marquer et seller la place de Chanel au rang des marques emblématiques mondiale.

La créativité infinie du maître Karl Lagerfeld

Karl nous surprend complètement avec un changement radical pour le défilé printemps-été 2010. Plus de grand palais ni de pièce immense, place au Palais de Tokyo et au défilé dans une ambiance rustique et conviviale, entre chalet en bois, paille au sol, et chanteuse en live l’univers de Chanel est bouleversé, Karl est là où on ne l’attend pas, après nous avoir épaté, il nous prouve avec humour que la marque est pleine de rebondissement.

 

Des lieux inimaginables se succèdent, une forêt reconstruire sous la verrière du Grand Palais pour le défilé haute couture printemps-été 2013 qui créer la surprise auprès du public, un coup de maître pour Karl !

Il poursuit avec des décors plus incroyables les uns que les autres, on ne l’arrête plus. Un théâtre dévasté par des bombes tel un décor Hollywoodien pour le défilé automne hiver 2013-2014

Les idées fusent à chaque collection, la surprise est totale. Le défilé automne-hiver 2014-2015 connaît un immense succès avec la création d’une épicerie géante. Karl abat les frontières, la mode et un supermarché ? Chez Chanel c’est possible et avec style s’il vous plaît ! Encore une scénographie complètement originale, qui propulse les décors des défilés Chanel à la place numéro 1 des défilés.

La place est largement conservée avec le défilé printemps été 2015, une rue est recréée dans le Grand Palais, et une manifestation y prend place. Une manifestation aux allures féministes, libres. Karl se laisse aller, il utilise ces décors pour faire passer ces idées fortes, et se positionner.  Via ces héroïnes de toujours, il donne un supplément d’âme et de position politique à Chanel.

Le faste est retrouvé avec la création d’un casino géant pour le défilé haute couture automne-hiver 2015-2016. Le défilé est pleins de surprises, avec des célébrités venues se prêter au « jeu ».

Repousser les limites du possible

Rien ne l’arrête après le supermarché, la manifestation et le casino vient l’aéroport.  Chaque idée rend la marque Chanel si unique, si originale tout en gardant toujours ces codes. Tapis roulant, hôtesses de l’air, portes d’embarquements, panneaux d’affichages, comptoirs de la «Chanel Airlines», pour son Paris-Cambon, Karl pense à tout et a le sens du détail qui fait toujours la différence. Chaque idée est acclamée par la critique.

Toujours avec le thème de l’aviation, il choisit de feindre le décollage immédiat d’une fusée pour sont défilé automne-hiver 2017-2018. Stupéfaction !

 

Son dernier éclat artistique, transformer le Grand Palais en véritable plage. Mannequin pieds nus dans le sable pour le défilé printemps-été 2019.

Depuis la réception de l’invitation, la décoration était un mystère pour les chanceux invités triés sur le volet. Sur celle-ci figurait le dessin d’un parasol rayé rouge et blanc. Cela laisse présager une décoration solaire aux allures d’été, mais personne n’aurait imaginé une réelle plage avec une réelle mer en plein Paris. Tout ce qui est impossible Karl le rend donc possible.

Et demain ?

Karl Lagerfeld après plus de 35 ans au service de la maison Chanel, croule sous l’imagination ! Sa créativité n’a jamais cessé d’émerveiller les amoureux de la mode. Tout est pensé soigneusement,  « faire du neuf avec du vieux » est le mantra du directeur artistique. Il innove, sans jamais oublier les codes de la maison.

A chaque défilé, la même question sur toutes les lèvres, comment pourra-t-il nous surprendre encore après ça ?

Mais Karl est plein de ressources, et nous laisse bouche bée à chaque collection.

L’art passe non seulement par la collection, mais par les décors, la mise en scène tout cela relève du sens artistique que Karl semble avoir à revendre.

Il semblerait qu’il soit inatteignable et surtout qu’il n’ait pas fini de nous en faire voir de toutes les couleurs, alors à vos suggestions pour le prochain défilé !

 

Article rédigé par Raquel Belhassen

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".