Now Reading:

Les femmes du Rap : Missy Elliott

Missy Elliott, productrice

Missy Elliott est peut être l’une des figures du rap les plus importantes des décennies passées. Si elle n’en impose pas avec un flow aussi lourd que certains de ses collègues du gangsta rap, la rappeuse ne cède rien à la concurrence, grâce à ses multiples talents. Que ce soit avec ses couplets rappés, le chant ou encore avec la danse, Missy Elliott s’impose avec la puissance de frappe d’un navire de guerre.

Né à Portsmouth en Virginie, Mellissa Arnette Elliott passe très vite d’un public constitué de poupées aux tables de productions. Après avoir rencontré le rappeur producteur Timbaland elle s’élance à corps perdue dans la production. Elle produira, entres autres, Aaliyah, 702, Nicole Ray, Janet Jackson, Mary J. Blige, Tweet ou Lil’kim tout en se produisant avec son groupe Sista. Celui-ci ne réussissant pas à décoller se sépare et Missy Elliott suivant les conseils avisés de MC Lyte et P. Diddy se lance dans une carrière solo.

Premiers albums

En 1997, elle connait un succès retentissant avec l’album Supa Dupa Fly et son hit The Rain. Très vite, la rappeuse s’impose avec son image travaillée et son talent lui permettant de rapper et de chanter. Elle fait également appel à de nombreux collaborateurs, dont son acolyte de toujours Timbaland, qui n’hésitait pas à reprendre une loop du titre Joga de Björk pour l’incorporer dans le single Hit ‘Em Wit Da Hee. Déjà Missy réussi à captiver avec son style unique, ses mouvements de danses et sa carrure.

En 1999, Missy « misdemeanor » Elliott remet les couverts et sort l’opus Da Real World. Porté par les succès retentissant que furent All in my Grill, Hot Boys et She’s a Bitch, Missy devient la rappeuse incontournable du moment et s’empare des ondes radios tout autant que les chaînes TV et devient une artiste/productrice multi-canal.

Dès lors, la chance et un véritable esprit d’entrepreneuriat s’empare de la rappeuse. Si on l’entend de plus en plus élever la voix contre les violences conjugales, elle prône également un bon esprit dans le hip hop et entretient de bonnes relations avec tous les acteurs du milieu. Mieux encore, elle signe un partenariat avec Addidas et sort la marque capsule streetwear Respect M.E. Consciente de son statut d’ovni dans le milieu hip hop, Missy Elliott soutient énormément les femmes rappeuses. D’ailleurs, elle reprend régulièrement le cri du cœur de Queen Latifah en appelant à l’unité : « My Dream is to see Female Rappers have UNITY! »

Un succès énorme

Côté musique, le succès lui sourit à nouveau avec le détonnant Miss E… So Addictive. L’opus récupère des critiques dithyrambiques et rencontre son public avec les titres One Minute Man et Get Ur Freak On. Puis de 2002 à 2006, suivront trois opus, aux succès plus modeste et présidant au retour de Missy Elliott du côté de la production.

What’s next ?

Aujourd’hui, après près de 8 ans de silence relatif, entre coupé par quelques singles, des productions et des featuring, Missy Elliott sème les indices quant à un éventuel retour. On pense, notamment à son apparition lors de la prime du Super Bowl de 2015, grâce auquel la rappeuse a pu booster ses ventes (25 fois plus de ventes pour ses albums dans les semaines suivant l’évènement.). Ou encore au tout récent featuring signé avec Janet Jackson. Si le rap game a beaucoup évolué ses dernières années, nul doute que l’artiste a su garder les oreilles à l’affut, puisque capable de signer des remix avec Jack Ü ou encore Azealia Banks.

La discographie de Missy Elliott est disponible ici.

Retrouvez les autres femmes du rap sur Trends Periodical :

MC Lyte

Queen Latifah

Lil’ Kim

Rah Digga

M.I.A.

Partagez

1 comment

  • Marha Traoré

    Queen of RAP! Aujourd’hui on subi Nicki Minaj

Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".