Connect with us
Lil’ Kim - La Bella Mafia

Musique

Les femmes du Rap : Lil’ Kim

« Les Femmes du Rap » s’intéresse aujourd’hui à la rappeuse Lil’ Kim. De Junior M.A.F.I.A. en passant par Notorious B.I.G., Trends Periodical vous raconte !

Lil’ Kim une icône oubliée ?

Lil’ Kim est à bien des égards une icône. Parmi toutes les rappeuses ayant officié entre les années 90 et le début des années 2000, elle fut, sans conteste, la première à mettre en avant sa sexualité et à verser dans les « beef » entre rappeurs. Malgré sa petite taille et son physique de bimbo, l’artiste retient très vite l’intention en balançant des rimes acérées et des tenues provocantes. Son style vestimentaire autant que son verbe, lui vaut une notoriété qu’elle apprend à exploiter très tôt.

De Notorious B.I.G. à Notorious K.I.M.

C’est que parrainée par Notorious B.I.G., (à qui elle empreinte une partie de son flow) la jeune Kim fait ses débuts avec son collectif Junior M.A.F.I.A (avec Lil’ Cease, Nino Brown et Capone) et rencontre un certain succès, notamment avec son premier album solo, judicieusement intitulé Hard Core.

Après la mort de Biggie Small, il faudra attendre The Notorious K.I.M. en 2000 et La Bella Mafia en 2003 pour assister à un retour talentueux de celle que l’on surnomme alors Queen Bee. Elle collabore avec l’inévitable Sean Combs a.k.a P.Diddy et participe à de nombreux projets en compagnie de Missy Elliott, Timbaland, Christina Aguilera ou encore Kanye West.

En 2001, Lil’ Kim atteint même son firmament en participant au single primé aux Grammy Awards, Lady Marmalade, aux côtés de Pink, Mya et Christina Aguilera.

U got beef wit’ me ?

Mais Lil’ Kim, c’est également une longue histoire de beef et de mésententes. En tête de liste bien évidemment, on retrouve son histoire avec Foxy Brown qui aurait conduit à une fusillade avortée en 2001 et qui valut à Kim une condamnation pour parjure en 2005.Après son année passée en prison, Lil’ Kim échoue à regagner son public malgré deux mixtapes, dont une se basant sur sa guéguerre contre Nicki Minaj. En effet, elle sort Black Friday en 2011, en réponse au Pink Friday de Minaj, quelle considère comme une imitatrice.

Quoi qu’il en soit, malgré ses travers, Lil’ Kim a elle aussi grandement participé à valider la position des femmes rappeuses dans le paysage musical. Et contrairement à ses prédécesseurs, elle fait beau jeu d’exposer ses atouts féminins et d’en faire son arme principal. C’est un véritable legs que l’on retrouve aujourd’hui chez toutes les rappeuses qui font l’actualité.

 

La discographie de Lil’ Kim est disponible ici.

Retrouvez les autres femmes du rap sur Trends Periodical :

Queen Latifah

Missy Elliott

MC Lyte

Rah Digga

M.I.A.

Inscription newsletter

NEXT TRENDS

Cardi B introduit sa collab’ avec Reebok à l’occasion de son anniversaire

Mode

2G - TRENDS 2G - TRENDS

2G, la nouvelle signature d’Untouchable sort son premier EP !

Musique

Le Paris-Saint-Germain sort une collection de lunettes en collaboration avec Thierry Larsy

Mode

Sifax et Soolking dans le désert pour le clip de « Pas la peine »

Musique

Connect
Inscription newsletter