Now Reading:

Confessions : 10 questions à DANGER

Confessions : 10 questions à DANGER

DANGER est un artiste français porté sur la musique électronique et qui a été découvert sur Internet. Il commence à jouer ses premières notes en parallèle de l’avènement MySpace et de la french touch 2.0 lors de l’année 2007. Influencé par plusieurs univers tels que le hip-hop, les jeux-vidéos et même la cinématographie, il crée son personnage et son masque (photo ci-dessus) la même année.

L’année dernière, DANGER a monté son label 1789 (lui-même + SUNSET). Il est actuellement en studio pour travailler un album qui sortira début 2016 et préparer l’année prochaine avec de nouveaux lives.

À l’occasion du festival Garorock où il était programmé, TRENDS periodical a rencontré DANGER pour lui poser les 10 questions ‘confessions’.


TRENDS Periodical : Ta vie rêvée ?

DANGER  : Continuer à faire ce que je fais jusqu’à présent. Créer, proposer des univers à des gens. C’est quelque chose qui m’apporte énormément. Si je peux avoir les moyens de le faire vraiment longtemps, ça serait super !

TP : Ton plus grand regret ?

DANGER  : J’ai appartenu à la vague french touch 2.0 et j’ai connu la musique où dès que  tu faisais une note, dans tout les pays du monde, les gens étaient comme des oufs ! Après, tu sens aussi les re-descentes de vagues. De vivre ça c’est intéressant. Ça t’apprend à te dire qu’il va falloir reconstruire un nouveau truc. Mais c’est pas quelque chose qui me fait pas peur. Si tu veux faire de la musique longtemps, tu peux pas te dire toujours que tout va marcher. Des fois, tu te déchires, tu travailles pour rien mais c’est pas grave, tu l’as fait mais faut passer à autre chose…

TP : Tes obsessions ?

DANGER  : Autre que la musique, je suis fan de jeux-vidéos. Je suis sur PC. J’ai 30 piges, j’ai commencé à faire de la musique sur ce qu’on appelait des ‘trackers’, on ne va pas rentrer dans les détails mais j’ai commencé comme ça. Du coup, j’ai été pas mal influencé par les machines, les ordinateurs… C’est souvent régressif, mais moi, j’aimerai utiliser cette culture pour montrer qu’on peut naître la dedans pour s’en servir plus tard, ça t’apporte un imaginaire.

TP : Ton disque de chevet ?

DANGER  : Oxygène de Jean-Michel Jarre mais aussi la BO de Shadow of the Beast sur Amiga. C’est obscure mais les musiques sont formidables !

Shadow of The Beast

Cover de Shadow of The Beast

TP : Ton idéal masculin/féminin ?

DANGER  : Franchement je peux pas répondre… J’en ai pas. Je suis français d’une famille française. Ce que j’aime c’est plutôt l’exotisme !

TP : 3 personnalités que tu réunirais pour dîner ?

DANGER  : FKA Twigs, Kanye West et en dernier… Mark Zuckerberg.

TP : La personne célèbre qui t’a le plus inspiré dans ta vie ?

DANGER  : Nobuo Uematsu (C’est le premier compositeur des musiques Final Fantasy)

Nobuo Uematsu

Nobuo Uematsu et un petit chien tout mimi

TP : Ta phrase de chanson / réplique de film favorite ?

DANGER  : ‘Cowabunga !’ des Tortues Ninjas. J’étais un gros fan du dessin animé.

 

TP : On termine simplement : fais nous une citation mémorable, la, tout de suite.

DANGER  : ‘Dieu crée les dinosaures. Dieu détruit les dinosaures. Dieu crée l’homme. L’homme détruit Dieu. L’homme crée les dinosaures…’ (Référence : Jurassic Park)


TRENDS periodical tient à remercier DANGER pour ses réponses et le temps accordé pour l’interview.

Pour suivre et supporter l’artiste c’est ici :

♫ Facebook   ♫ SoundCloud

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".