Now Reading:

Dr Professeur et Mister Levalet

Un homme qui tombe, un combat d’escrime au parapluie ou encore des mains d’enfant jouant aux petits soldats… Depuis une paire d’années, de mystérieuses scènes en noir et blanc fleurissent sur les murs parisiens. A leurs pieds, une signature : celle de Levalet.

Voilà encore un étrange personnage que ce Levalet ! Professeur d’arts plastiques la journée, street artiste une fois les cours terminés, telle est sa véritable identité : un dédoublement de personnalité aussi inattendu que réussi ! Faites de papier kraft blanc, d’encre de Chine et de quelques objets bien réels tels qu’un bout de tissu, des feuilles de papier ou de bons vieux bouquins, ses œuvres, bien qu’à première vue assez communes, sont en effet bien plus originales qu’il n’y paraît et provoquent, chacune à sa manière, notre imaginaire. Comme un clin d’œil au monde du théâtre dont il est issu, Levalet nous raconte ainsi des histoires, d’infimes tranches de vie dont les acteurs ne sont autres que de simples comédiens de papier.

Chutes, gestes anodins et pas de danse se décomposent sous la main de l’artiste, offrant ainsi aux passants un véritable spectacle fixement vivant : « Ce qui m’intéresse, c’est le sens que peut produire un mouvement mis en image, explique Levalet. J’essaie de faire des images en mouvement avec des images fixes, de leur donner une temporalité ». Des actions presque toujours inspirées par les lieux eux-mêmes, que le jeune artiste-professeur repère, photographie et mesure avant d’y installer ses œuvres.

Bien qu’il n’ait pas de message particulier à transmettre et qu’il préfère faire « résonner un lieu en jouant sur les figures, les personnages », Levalet aime pourtant – et subtilement – dissimuler quelques indices concernant l’actualité ou poser des questions : « il y a un peu de politique dans les choses que je peux faire, c’est en filigrane, il faut aller le chercher ! » Si vous croisez une de ses œuvres, saurez-vous où regarder ?

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".