Now Reading:

Le Jardin Rouge : paradis du street art

Créé en 2007 par un mécène philanthrope et amateur d’art, Le Jardin Rouge se situe dans une oliveraie, à quelques dizaines de kilomètres de Marrakech. Là où se trouvait jadis un village des plus classiques, se construit aujourd’hui un havre de paix, une oasis de créativité pour les street artistes du monde entier : réhabilités en ateliers, bibliothèques, salons, salles à manger et autres structures diverses, les anciens bâtiments en pisé abritent désormais des artistes en résidence.

Le Jardin Rouge est, sans conteste, un cadre exceptionnel que les heureux locataires doivent à Jean-Louis, fondateur de la fondation montresso*. Depuis toujours investi dans le soutien et le développement de l’art sous toutes ses formes, le mécène, homme d’affaires autodidacte, s’engage depuis de nombreuses années dans la défense du street art :

« Ma passion des arts de rue, elle vient de mon enfance. Je me revendique de la rue, j’y ai été très jeune et j’ai eu la chance de rencontrer des gens qui m’ont aidé, notamment au niveau culturel. J’ai grandi dans le Sud, fugué à 14 ans. Ma passion pour l’art m’a amené à aider des jeunes artistes. La fondation Montresso, que j’ai créée, essaie de les aider à définir un projet artistique, à s’exprimer. Je leur mets les moyens techniques et matériels à disposition. Pour ceux dont je m’occupe de près, je verse une bourse qui est l’équivalent d’un salaire, celui qu’ils auraient dans leur spécialité s’ils travaillaient. »

Véritable paradis sur terre, Le Jardin Rouge est, à l’image de son créateur, un lieu aussi généreux qu’incroyable. S’il est pour le moment fermé au public – sauf en cas de visites exceptionnelles – les curieux ont toutefois la possibilité de le découvrir en vidéo !

Une journée au Jardin

Citation : Les Inrocks / Photos : Fondation montresso* 

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".