Now Reading:

Les femmes du Rap : MC Lyte

Le rap n’est pas qu’un milieu masculin

Courant musical d’abord développé par une minorité, le rap s’est historiquement constitué comme une sous-culture contestataire. Les demi-clichés, l’idéologie du bad boy, le glamour et les paillettes sont des réalités avec lesquelles ce courant artistique a su composer très tôt. Pourtant on le sait, le rap est un univers « macho », véhiculant des idées toxiques quant à ce que devrait être la féminité et la masculinité.

Malgré cela, des femmes ont réussi à ajouter leur pierre à l’édifice et on conquit à la force de leur flow, une place au soleil. Elles sont nombreuses dans l’histoire du rap à avoir atteint un succès critique et commercial, mais également à avoir su gagner le respect de leurs collègues masculin. Trends Periodical vous propose de découvrir ses figures féminines, sans lesquelles le rap n’aurait pas sa forme actuelle.

Une femme parmi les hommes

Véritable pionnière du hip hop, MC Lyte grandi dans les rues de Brooklyn, (New York) et commence à écrire ses premières rimes vers l’âge de 12 ans. Lyte, a.k.a. Lana Moorer, remporte son premier succès dès 1988 avec le single « I Cram To Understand U » puis avec l’opus « Lyte as a Rock ». Lyriquement brute, MC Lyte rap sans détour à propos de ses histoires d’amours avec un junkie, de la misogynie ambiante ou de la violence inhérente au milieu de la rue. Elle renforce ses propos à grands renforts de beats dépouillés, usant et abusant de percussions (kicks) et ne mâchant pas ses mots, afin de ne devoir rien céder à ses homologues masculins.

MC Lyte, aussi délicate qu’un boulet de canon ?

Avec son flow acéré, MC Lyte fonce la tête baissée sur le mur des injustices, qui commençait à se cristalliser  au tournant des années 80’s-90’s. Non pas que l’artiste soit une véritable justicière, mais elle était par exemple, la première à se positionner aussi franchement contre la violence, avec son titre « Cappucino ». Quelques années plus tard, elle aidera à introduire d’autre rappeuses, dans le milieu du hip hop, dont Missy Elliott sur le hit « Cold Rock A Party ». On doit à Mc Lyte des hits tel que « Cold Rock A Party », « Cha Cha Cha » ou encore « Ruffneck ».

Pour ceux que cela intéresse, la discographie de MC Lyte est disponible ici, son best of ici.

Retrouvez les autres femmes du rap sur Trends Periodical :

Queen Latifah

Missy Elliott

Lil’ Kim

Rah Digga

M.I.A.

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".