Now Reading:

Olek : crocheteuse publique numéro 1

Dans le monde merveilleux du street art, chacun est libre de s’exprimer comme il veut, du moment qu’il ne passe pas inaperçu. Un conseil qu’Olek a pris au pied de la lettre en réalisant des œuvres qu’il est difficile de rater !

Adepte d’une forme d’art de rue très particulière – qui n’est pas sans rappeler les emballages de Christo ou, plus récemment, les tricots multicolores des KnittaOlek s’amuse à habiller tout ce qu’elle trouve, qu’il s’agisse de sculptures, de véhicules ou même de passants. Repoussant constamment les frontières de la mode, de l’art, de l’artisanat et du street art, la jeune artiste d’origine polonaise, fervente partisane de l’égalité des sexes, explore la sexualité, les idéaux féministes et l’évolution de la communication à travers le crochet, qu’elle réalise selon une technique traditionnelle. Evoluant dans un monde coloré et original, Olek nous invite ainsi à sortir d’un quotidien souvent monochrome – quand il n’est pas triste ou insignifiant. « Mon art m’a permis de sortir de ma cité industrielle natale. Je souhaite donc produire toujours plus de nouvelles pièces pour partager cela avec le public. Grâce à mon travail, je donne des couleurs, de la vie et de l’énergie aux espaces qui m’entourent ».

Une œuvre qui permet également à Olek de mettre en lumière certains aspects oubliés de l’environnement, effacés par le quotidien, mais aussi de transmettre subtilement certains messages et revendications politiques, féministes ou culturels, discrètement tissés dans les fibres de ses installations.

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".