Now Reading:

Birkenstock refuse une collaboration avec Supreme et Vetements

La rumeur enflait ces derniers jours quant à une possible collaboration entre Birkenstock et Supreme. La marque de sandales, considérée comme ringarde lors de la décennie dernière, est aujourd’hui l’une des marques les plus trendy du monde.

Le PDG de Birkenstock refuse la collaboration avec Supreme et Vetements

Mais, ces derniers jours ont donné naissance a un inattendu retournement de situation. Tandis que toutes les marques du monde rêvent d’une collaboration avec Supreme, dont les derniers faits de guerres plus stylés et luxueux les uns que les autres, a commencer par la collaboration entre Supreme et Louis Vuitton le PDG de Birkenstock a expliqué ne pas vouloir faire de collaboration avec la marque de skateboard, comparant une telle filiation à de la prostitution.

“Il n’y a aucun bénéfice pour nous, à part la prostitution, car c’est de la prostitution.”

Olivier Reichert.

C’est lors d’une interview avec le magazine The Cut que Olivier Reichert, le PDG de la maison allemande, s’est étendu sur le sujet. Il y explique notamment que Birkenstock est aujourd’hui à la pointe de la tendance, et qu’il n’y a aucun intérêt pour lui de se mélanger à Supreme ou Vetements au risque de dénaturer sa marque.

La compagnie vend aujourd’hui plus de 2 millions de paires par an pour un chiffre d’affaires de 800 M$.

Partagez
Ecrivez votre recherche et appuyez sur "entrer".